Zéolithe

La zéolithe clinoptilolite est une roche volcanique microporeuse, avec une structure en nid d’abeille composée de cavités régulières d’une grosseur de (...)

En savoir

Oméga 3 DHA

Les corps gras ou lipides sont nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme. Ils nous fournissent de l’énergie, contribuent à la régulation (...)

En savoir

Vitamine B17 ou amygdaline

L’amygdaline est une substance qui a été découverte dans les amandes amères en 1830 par deux scientifiques français : Pierre-Jean Robiquet (...)

En savoir

Informez-vous

Microbiote

Microbiote

Le microbiote (micro-organismes utiles à la vie) ou flore intestinale, contient des virus, des champignons, des bactéries et des levures qui peuplent notre gros intestin.
Le microbiote contient 10 fois plus de micro-organismes que notre corps tout entier contient de cellules.

Une étude portant sur des japonais ayant vécu plus d’un siècle a révélé qu’ils hébergeaient des groupes distincts de bactéries dans leur intestin.
Ces bactéries "Odoribacteraceae" produisaient un acide biliaire appelé acide isoallo-lithocholique (isoalloLCA).
Les chercheurs concluent : « À notre connaissance, l’isoalloLCA est l’un des agents antimicrobiens les plus puissants et sélectifs contre les microbes à Gram positif, y compris les pathogènes multirésistants ».

Deux produits, simples d’utilisation et peu honéreux, peuvent aider grandement à améliorer notre microbiote :

  • L’argile
  • Le psyllium

L’argile verte

L’argile est un remède ancestral dont les vertus sont multiples.

Les recherches scientifiques, notamment les travaux de la NASA, ont montré que la vie sur terre n’aurait jamais pu apparaître sans la présence d’argile. Celle-ci a non seulement servi de catalyseur et de matrice protectrice, mais elle a aussi permis l’ébauche minérale de notre ADN organique ! 

Elle a la capacité électrique d’attirer des particules chargées positivement car étant porteuses de charges majoritairement négatives. L’argile peut ainsi assurer une certaine protection de l’organisme atteint par des radiations ionisantes.

Les travaux de James Ferris ont montré que des argiles peuvent agir comme catalyseurs lors de la formation de longues chaînes d’ARN, qui, avec les protéines et l’ADN, sont des composés essentiels à la vie. 

On peut citer aussi les travaux du prix Nobel Jack Szostak sur la capacité des argiles à produire les acides gras formant la membrane des cellules vivantes.

L’argile montmorillonite est la plus utilisée. Elle a d’exceptionnelles propriétés détoxifiante, et s’utilise aussi bien en interne qu’en externe.

L’Argile, par voie interne a de multiples vertus :

  • Certaines parasitoses digestives (ankylostomes, bilharzies, oxyures et cryptosporidies) pourront être traitées avec une cure d’argile.
  • L’argile a aussi une action efficace contre les germes Helicobacter pylori, Staphylococcus aureus, Pseudomonas aeruginosa, Salmonella typhimurium.
  • Très efficace dans les traitements de maladies telles que : entérites, colites, colibacillose, affections pulmonaires ou parasitaires, parasites intestinaux, vers...
  • Efficace contre le reflux gastro œsophagien des bébés.
  • Problèmes de peau.
  • Elle favorise la cicatrisation et atténue les douleurs musculaires et articulaires. L’argile est donc indispensable pour lutter contre ces inflammations. En cas de sciatique, par voie interne, l’argile permet de désengorger les toxines sur le nerf ciblé.

Mode d’emploi

En interne : Argile verte
1 cuillère à café ou à soupe d’argile verte vers 17h30 - 18h et /ou au coucher.

Saupoudrer dans un grand verre d’eau et laisser reposer 10 minutes minimum ou plus. Mélanger avant d’avaler. 

Pas de métal, donc prendre une cuillère en verre, bois, plastique

Contre indication par voie interne :

  • l’insuffisance rénale grave.
  • en cas d’antécédent d’occlusion, ou de maladie comportant un risque d’occlusion du tube digestif. 

Effet secondaire possible :

Constipation passagère au départ. Arrêter simplement les prises jusqu’à ce que les selles reprennent naturellement puis reprendre l’argile. 

Lien pour commander de l’argile verte en poudre

Psyllium
Pour entretenir notre microbiote nous avons besoin de prébiotiques.

Les prébiotiques sont des fibres non-digestibles du régime alimentaire qui seront transformées par nos bactéries intestinales. 
C’est grâce aux prébiotiques que notre microbiote intestinal trouve son équilibre. 
Une alimentation riche en prébiotiques est donc nécessaire pour le microbiote car lorsqu’il est bien équilibré celui-ci crée 70% de notre immunité.

Le psyllium blond (Plantago ovata) est une variété de plantaginacées qui nous vient d’Inde. Ce qui nous intéresse en thérapeutique, c’est l’enveloppe (le tégument) de la graine, composée de fibres et de mucilage qui est mise en poudre pour son utilisation. 

• La Commission E de l’Union européenne reconnaît l’usage du psyllium blond comme régulateur convenant aussi bien dans les cas de constipation que de diarrhée, mais aussi dans le syndrome du côlon irritable.

• Le psyllium est apaisant pour les colites ulcéreuses, la maladie de Crohn, les hémorroïdes, les fissures anales, les diverticules et même les ulcères. 

• En tant que prébiotique, il agit favorablement sur toutes les bactéries bénéfiques de la flore intestinale.

• Le psyllium blond est reconnu par l’OMS pour son utilisation contre les risques cardiovasculaires.

• En temps que détoxifiant, le psyllium agit comme une éponge en absorbant les métaux lourds, les substances chimiques ainsi que les déchets organiques contenus dans le côlon.

• Sur des patients atteints de diabète de type 2, des chercheurs ont constaté qu’il contribuait non seulement à normaliser le taux de lipides dans le sang, mais aussi à faire baisser la glycémie.

• Dans les désirs d’amincissement, le psyllium peut être pris entre 10 et 15 minutes avant un repas en temps que coupe faim. C’est en gonflant dans l’estomac qu’il augmente la sensation de satiété et donc les besoins de manger sont moindres.

Le tégument de PSYLLIUM BLOND en poudre se trouve en boutique BIO.

Conseil d’utilisation du psyllium :

Fin des 3 repas : 1 cuillère à café dans un grand verre d’eau

• Les trois premières semaines : uniquement le matin 

• Les trois semaines suivantes : matin et soir

• Ensuite : matin, midi et soir

La quantité de psyllium nécessaire à chaque individu dépend de la nature de ses selles. 

Il est recommandé précédemment trois cuillères à café journalières ; mais il peut s’avérer qu’une ou deux soient suffisantes et que dans d’autre cas, des cuillères à soupe soient nécessaires. 

Le but est que chaque individu recherche intelligemment la dose qui lui est utile.

Après avoir été aux toilettes, il est bon d’observer ses selles. 

Celles-ci doivent êtres moulées, si possible flotter à la surface de l’eau et surtout ne pas souiller les WC lorsque que l’on a tiré la chasse d’eau. 

L’anus lui même doit rester relativement propre sans avoir besoin de beaucoup de papier toilette.

D’ailleurs, je recommande vivement d’utiliser une douchette de WC plutôt que du papier toilette qui contient beaucoup de produits chimiques préjudiciables, à la longue, pour la santé de l’anus.

Achat de tégument de psyllium blond - 1kg