Les graisses

Apport d’acides gras essentiels On les trouve dans les huiles végétales et de poissons gras. Cependant, il faut utiliser des huiles de première (...)

En savoir

Protéines animales ou végétales

les proteines animales On regroupe sous ce terme : viande, volaille, poisson, fruit de mer et œuf. En permanence, des cellules meurent dans (...)

En savoir

Gélatine = anti-cancéreux ?

Le bouillon de poule maison de nos grands-mères est-il un anti-cancéreux ? Pourquoi, parmi nos traditions culinaires, nos grands-mères (...)

En savoir

Informez-vous

Huile d’olive

Avantages de boire de l’huile d’olive à jeun

Secret de beauté depuis des millénaires, l’huile d’olive serait fabuleuse lorsqu’elle est bue à jeun de bon matin.

Il faut privilégier l’huile d’olive "extra vierge", qui est meilleure que l’huile d’olive "vierge".

La qualité de l’huile d’olive se détermine par plusieurs facteurs dont, en particulier, le taux d’acidité. Moins il est important, plus grande est la qualité de l’huile.
Il faut aussi choisir une huile BIO obtenue « par première pression à froid », c’est-à-dire que la méthode d’obtention de l’huile est traditionnelle dans un moulin à huile et non par solvants.

Lorsque l’huile d’olive présente un taux d’acide oléique libre important, cela signifie que la récolte n’a pas été faite avec des fruits optimaux. Ainsi, ce taux d’acidité peut déterminer véritablement la qualité de l’huile :

  • L’huile d’olive extra vierge aura un taux d’acidité ≤ 0,8%
  • L’huile d’olive vierge aura un taux d’acidité ≤ 2%.

Il est possible d’utiliser l’huile d’olive pour la cuisson car son point de fumée est autour de 190°C. Il faudra veiller à ne pas la faire fumer.

Les vertus et bienfaits "santé" de l’huile d’olive sont intrinsèquement liés à sa richesse en acides gras oméga 9, "acides gras mono-insaturés", riches en vitamine E ainsi que la présence de très nombreux polyphénols.

Les polyphénols de l’huile d’olive ont en outre la propriété d’être de petite taille et donc ils sont bien absorbés par l’organisme et passent même, pour certains, la barrière hémato-encéphalique ; ce qui explique, par exemple, pourquoi l’hydroxytyrosol joue un rôle important dans la prévention de la maladie d’Alzheimer.

36 polyphénols ont été identifiés dans l’huile d’olive.
Parmi les plus importants, on peut citer :

  • L’hydroxytyrosol,
  • Le tyrosol,
  • L’oleuropéine,
  • La lutéoline,
  • L’oléocanthal.

Posologie
Prendre 5 à 10 minutes avant le début des trois repas :
Une cuillère à café ou à soupe d’huile d’olive 

L’huile d’olive peut aider à :

mincir
Chez des personnes à risque de maladie cardiaque, en 2016, une étude espagnole de l’Université de Barcelone a duré cinq ans et visait à étudier l’effet sur le poids corporel et le tour de taille.
L’étude a conclu que l’ajout prolongé d’huile d’olive avec un régime non calorique a permis une diminution du poids corporel et une réduction de la graisse du ventre. On peut donc en conclure qu’il vaut mieux ne pas réduire la consommation d’huile d’olive.

améliorer la santé de la peau
Une étude brésilienne de l’Université de Rio de Janeiro en 2019 a été menée sur des cellules humaines après une exposition au stress avec de l’épinéphrine à haute dose et de l’huile d’olive pendant 13 jours.
L’étude a conclu que l’utilisation d’huile d’olive sur les cellules humaines élimine l’effet du stress sur la peau ce qui réduit la perte de collagène ainsi que la couche de derme.

prévenir le cancer du côlon
Une étude italienne de l’Université de Catane en 2019 a révélé que la consommation d’huile d’olive aide à se protéger contre le cancer colorectal.

L’huile d’olive contient de nombreux composés sains tels que :

  • les acides gras insaturés
  • le squalène
  • les stérols végétaux
  • les phénols.

Les composés phénoliques ont des effets positifs sur les radicaux libres, l’inflammation, les bactéries intestinales et la formation du cancer.
L’étude a conclu que boire de l’huile d’olive à jeun peut aider à prévenir le cancer du côlon et du rectum grâce à ses antioxydants qui affectent positivement la composition et l’activité des bactéries du côlon.

éliminer les toxines du corps
Boire de l’huile d’olive à jeun aide-t-il à protéger le corps des effets toxiques des composés de l’arsenic ?
La réponse est oui, sur la base des résultats d’une étude iranienne préparée par les universités Mazandaran et Golestan en 2018.
L’étude a conclu que la consommation d’huile d’olive a considérablement modifié les marqueurs de stress, ainsi que les changements histologiques et enzymatiques.
L’activité antioxydante de l’huile d’olive aide à protéger le foie de la toxicité de l’arsenic.

la constipation
Une étude préparée par l’Université de Sao Paulo, au Brésil, en 2014, a démontré l’effet de la consommation d’huile d’olive sur le traitement de la constipation chez les patients dialysés. 
L’étude a conclu que l’ingestion d’huile d’olive tous les jours aide à soulager la constipation chez les patients dialysés.

une action anti-inflammatoire et antioxydante
L’huile d’olive et ses composés ont permis de montrer une amélioration sur les marqueurs de l’inflammation comme :

  • la CRP (protéine C réactive)
  • l’interleukine 6. 

Ces deux marqueurs peuvent prédire un accident cardiovasculaire.

Des études in vitro ont montré que les composés de l’huile d’olive peuvent faire baisser le taux d’acide arachidonique (omégas 6), les isoprostanes urinaires (F2) ainsi qu’inhiber l’activité des cyclo-oxygénases 1 et 2, impliquées, tous trois, dans les processus inflammatoires.

A l’inverse, d’autres études ont montré qu’elle était capable d’augmenter le glutathion réduit, l’un des antioxydants les plus importants de l’organisme, et d’augmenter, de plus, l’activité de la glutathion peroxydase, qui est une enzyme capitale dans la détoxification et l’inhibition des radicaux libres‌.

une protection contre les maladies cardiovasculaires
PREDIMED (Prevencion con Dieta Metererranea) a démontré que la consommation d’huile d’olive était associée à une réduction des évènements cardiovasculaires (- 35%) mais aussi de la mortalité cardiovasculaire (- 43%).
Plus sa consommation est importante, et moins le risque "événements cardiovasculaires" est grand.

Les effets les plus marquants de l’huile d’olive sont :

  • baisse des LDL
  • augmentation des HDL
  • inhibition de l’oxydation des LDL
  • inhibition de l’agrégation plaquettaire
  • baisse des facteurs de coagulation.

action antidiabétique
Une étude de 2017 a montré que l’oleuropéine, présente dans l’huile d’olive favorise la sécrétion d’insuline.

effets anticancéreux
Une méta-analyse faite sur 38 études publiées entre 1990 et 2011 concernant 13800 patients cancéreux et 23340 personnes groupe témoins a montré que la catégorie de personnes qui consommait le plus d’huile d’olive avait une probabilité plus faible de souffrir d’un cancer (- 59%).

Une autre étude de la revue "Molecular&Cellular Oncology" a montré que l’oléocanthal a un potentiel anticancer en déstabilisant la membrane lysosomale et en provoquant ainsi la rupture de la membrane des cellules cancéreuses et donc leur mort.
Le lysosome, "centre de recyclage" de la cellule est apparemment plus fragile dans les cellules cancéreuses que dans les cellules saines.

Alzheimer
L’étude PREDIMED a montré que les polyphénols de l’huile d’olive jouent un rôle contre la dégénérescence cérébrale. On peut citer :

  • la lutéoline qui a un impact positif sur le déclin cognitif et la perte de mémoire, et plus généralement sur le vieillissement cérébral.
  • l’hydroxytyrosol qui a un effet sur la dégénérescence du cerveau car il peut passer la barrière hémato-encéphalique et va avoir un effet sur les dommages causés par le stress oxydant au niveau des neurones.
  • Une étude sur des souris a montré que l’huile d’olive a des effets sur la dégradation des plaques amyloïdes et des protéines Tau, qui ont un rôle majeur dans l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

effet antimicrobien
L’oleuropéine a montré que ce composé a un effet antibactérien sur des microorganismes comme :

  • Helicobacter Pylori
  • Escherichia coli
  • Staphylococcus aureus, ... 

L’hydroxytyrosol est utile dans le traitement des infections bactériennes intestinales ; il a montré qu’il peut retarder voire empêcher la croissance de certaines bactéries comme :

  • Pseudomonas syringae (Gram-négatif)
  • Corynebacterium michiganense (Gram-positif). 

En résumé
Boire chaque jour à jeun une cuillère d’huile d’olive de qualité réduit et prévient les risques de nombreuses atteintes dégénératives.