KESHE - LES STYLOS SANTÉ

Comment agit ce stylo ? Les maladies démarrent à un niveau énergétique avant de devenir physiques. Les traitements médicaux éliminent la maladie (...)

En savoir

Décoction - Onguent

Comment préparer ses remèdes à la maison ?

 La préparation des plantes médicinales sera différente selon l’usage que l’on veut en faire : 
 - (...)

En savoir

Lit incliné - Andrew K.Fletcher

VOTRE LIT incliné de 5 DEGRES vous soigne en dormant. DECOUVERTE PAR L’OBSERVATION DE LA NATURE Andrew K.Fletcher est un ingénieur doté (...)

En savoir

Informez-vous

La lumière solaire

La lumière

LE SOLEIL, AMI ou ENNEMI ?
Depuis quelques années, une suspicion s’est développée vis-à-vis du soleil, à tel point que les gouvernements ont conseillés aux personnes de se protéger contre les rayons solaires.

Expérience de Marcel VIOLET :
Marcel VIOLET a fabriqué plusieurs litres d’eau synthétique, en condensant dans un serpentin refroidi les gaz de combustion d’une flamme d’hydrogène.
Ayant mis dans un récipient de verre environ un litre de cette eau, il y déposa un têtard de grenouille, tout frétillant. L’animal s’immobilisa presque instantanément, il était mort. Il fit barboter de l’air dans cette eau pour l’aérer, puis il y mit un second têtard. Le résultat fut le même.
Il enferma alors cette eau synthétique aérée dans un ballon de verre, le scella au chalumeau, puis déposa le ballon sur son balcon. Un mois après, il reprit le ballon, brisa la pointe et le vida dans un récipient de verre. Dans cette eau, il mit à nouveau des têtards. Ceux-ci, loin de s’immobiliser comme leurs frères un mois auparavant, frétillèrent et prospérèrent.
Cette “eau morte” était, après exposition devenue une eau “vivante”.

Le corps humain est un récipient rempli de 70% d’eau !

LA LUMIERE INDISPENSABLE A LA VIE
Plus l’être humain va profiter de l’influence de la lumière, plus sa santé sera florissante.
En effet, il a été constaté l’impact néfaste du manque de lumière sur les prisonniers qui ont séjourné dans des cachots (Microbiotics, livre écrit par Hufeland).
Il en est de même pour les plantes, qui privées de lumière, perdent leurs couleurs et deviennent rabougries.

L’IMPORTANCE DE LA LUMIERE DANS NOS CELLULES
Fritz-Albert Popp qui a défini le concept de biophotons (émission ultra–faible de photons ultraviolets par les tissus vivants) a montré que la lumière est présente dans chaque cellule du corps humain. Elle est extrêmement faible et a l’intensité qu’aurait une chandelle vue à 25 km de distance. Le rayonnement émis par les cellules vivantes a une fonction de communication intra et extracellulaire, ce qui signifie qu’il permet aux cellules de communiquer entre elles et avec leur environnement.
Le biophysicien allemand F-A Popp a scientifiquement démontré que chaque cellule vivante émet de très faibles radiations lumineuses, appelées biophotons.
Il en donne la définition suivante :
« La lumière est présente dans chaque cellule de notre corps. Cette lumière infime a en réalité un effet considérable sur les cellules. Il s’agit d’une vibration électromagnétique qui constitue un système de régulation et de communication intracellulaire et extracellulaire, une sorte de langage entre les cellules qui régit tous les processus biophysiques du corps. »

SPECTRE DE LA LUMIERE
La lumière solaire nous apporte les rayonnements ultraviolets, la lumière visible et les infrarouges.
Notre organisme a développé de nombreux processus pour capter et utiliser l’énergie contenue dans le spectre solaire :
- l’activation d’enzymes pour réparer notre ADN,
- la production d’huile sur notre peau à des fins antiseptiques et de protection,
- la production d’hormones qui stimulent le système immunitaire,
- la production de mélanine qui est le corps chimique provoquant le brunissement de la peau et nous protège des dommages du soleil.

Les passionnés de poissons d’agrément, de reptiles et de tortues d’aquarium savent bien que, pour les maintenir en bonne santé, on doit utiliser des lampes spéciales à large spectre (qui reproduisent le spectre solaire).

Bizarrement, on ne le fait pas pour les humains. 

 
EFFET DETOX DE LA LUMIERE

Une étude russe a étudié la capacité du corps à résister à des poisons et à les éliminer de l’organisme.
Les infrarouges intensifient :
- les échanges intercellulaires
- la circulation des résidus métaboliques
- l’élimination des toxines ou des substances étrangères déposées dans les tissus.
« l’European Society for the Study of Drug Toxicity » a mis en évidence que les doses létales, c’est-à-dire la quantité nécessaire à un produit donné pour provoquer la mort d’un animal, sont plus élevées lorsqu’elles sont administrées à la lumière du jour que lorsqu’elles sont inoculées de nuit, dans l’obscurité.


VITAMINE D
La 1ère des 2 composantes fondamentales de la lumière, c’est la production de vitamine D.
La vitamine D vient peu des aliments, en fait elle est surtout synthétisée par la peau exposée aux rayons solaires.
C’est en 1970 que l’on compris le mécanisme biologique qui permet à la peau de générer la vitamine D3 à partir du cholestérol sanguin.
Ce sont les ultraviolets UVB (compris entre 290 et 315 nm) qui déclenchent, au niveau de la peau, la formation de provitamine D3.
 Celle-ci se transforme en vitamine D3 par l’organisme (notamment foie et reins), dans des valeurs toujours physiologiques.

On découvre un rôle de plus en plus grand de la vitamine D, dont les récepteurs sont présents dans pratiquement tous les tissus du corps, y compris les cellules cancéreuses.

Elle agit sur le thymus, la thyroïde, le pituitaire, le pancréas, mais aussi elle a une action sur 35 tissus comme les lymphocytes, les muscles, la moelle osseuse …


L’HOMME : PASSE – PRESENT
L’être humain étant d’abord apparu dans les pays chauds où il n’était pas ou peu vêtu, a migré vers le nord et a développé l’usage des vêtements. Cela explique la carence généralisée en vitamine D dans nos sociétés, avec les multiples conséquences physiques et psychiques que cela induit.
L’homme passe de plus en plus de temps à l’intérieur des bâtiments.
Maintenant il est fréquent d’aller à son travail en voiture, de travailler toute une journée dans un bureau ou dans un atelier et de renter le soir chez soi sans jamais avoir vu le soleil.

Taux sanguin de vitamine D
Certains chercheurs, comme Michael HOLLICK, qui ont approfondi la question conseillent de maintenir un taux de vitamine D compris entre 50 et 100ng/ml.

En France, l’étude SU.VI.MAX a démontré que plus de 70% des adultes – hommes et femmes – ont un statut insuffisant. S’agissant des femmes ménopausées, une grande étude européenne estime que 79,6% ont un statut insuffisant sur l’ensemble des pays européens. Ce nombre s’élève à 90,4% en France.

Rôles de la vitamine D

VITAMINE D ET CALCIUM
Depuis longtemps, on connait l’action de la vitamine D pour favoriser l’absorption du calcium et limiter son excrétion urinaire.
L’ostéoporose, comme les autres problèmes osseux, est liée en grande partie à un déficit en vitamine D et cela se manifeste surtout chez les femmes après 50 ans ainsi que chez les personnes âgées. La survenue des fractures est strictement corrélée au déficit en vitamine D.

VITAMINE D ET FORCE MUSCULAIRE
Les effets des UV sur la forme sont considérables :
- amélioration de la force,
- amélioration de l’endurance
- amélioration du temps de récupération des muscles, ainsi que le muscle cardiaque.
La vitamine D joue un rôle important sur la force musculaire, surtout sur la survenue de chutes spontanées chez les personnes âgées.
Inversement cette carence augmente les tissus graisseux.

VITAMINE D ET CANCERS
Des effets encore plus importants ont été découverts sur l’action antitumorale de la vitamine D.
Des études européennes ont montré que l’on verrait une réduction de 50% des cancers du côlon, de la prostate, de l’ovaire et du sein par simple correction du dosage de la vitamine D.
Il existe un lien certain entre exposition excessives aux UV solaires et l’apparition du basocarcinome et le cancer des cellules squameuses, qui sont des cancers bénins et restant locaux.
Par contre il n’y a pas de preuve formelle pour le mélanocarcinome qui lui est très dangereux car d’extension rapide. Des études indiquent que le mélanocarcinome est plus fréquent chez des sujets travaillant à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur. Des mélanomes se produisent aussi dans des zones moins exposées au soleil, comme le tronc et les jambes. Certains développent même des mélanomes sur la plante des pieds, région peu exposée au soleil.
Une grande étude a montré qu’il y avait un risque accru chez les femmes qui avaient été exposées à la lumière de tubes fluorescents pendant leur travail. Plus longtemps ces femmes ont travaillé sous de tels éclairages, plus grand était leur risque de développer ce cancer.
Dans cette situation, le soleil n’apparaît pas jouer un rôle significatif.
The Lancet (Malignant Melanoma and exposure to fluorescent lighting at work).
Des expériences in vitro démontrent que la vitamine D supprime le mélanome malin et aussi la leucémie.
Quel bénéfice- risque de l’exposition régulière au soleil ?
Aux USA, le soleil est suspecté d’avoir entraîné 2000 décès par an à cause du mélanome. Par contre, le soleil protégerait du cancer en sauvant prés de 138 000 américains chaque année.
La mesure nutritionnelle la plus remarquable pour protéger la peau face aux dommages créés par les UV se trouve dans les Oméga 3 (ALA / EPA / DHA) ainsi que des antioxydants comme la
vitamine E.

VITAMINE D ET INFECTIONS
Elle a une action directe anti-infectieuse.
Durant l’hiver 1968/1969 une épidémie de grippe frappa la ville de Sarasota.
Seule une entreprise « la Olbrig Laboratories, n’eut à constater aucune absence au travail. Cette entreprise possédait des systèmes d’éclairage à large spectre ainsi que des fenêtres laissant passer les ultraviolets.
On a aussi utilisé la lumière avec succès comme adjuvant des thérapies antituberculeuses.
Elle aide à secréter un peptide qui a une action antibiotique naturelle. Avant l’apparition des antibiotiques, on envoyait les tuberculeux chroniques se faire soigner en sanatoriums installés dans les montagnes.

VITAMINE D ET MALADIES AUTO IMMUNES
La vitamine D est efficace pour la prévention des maladies auto-immunes en réduisant la production des anticorps qui attaquent l’organisme.
La sclérose en plaque, la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux disséminé, le syndrome de Raynaud, l’autisme, la schizophrénie, la mucoviscidose, le psoriasis, la fibromyalgie, le SIDA sont améliorés en diminuant l’inflammation dans ces syndromes.
On a remarqué que ceux qui ont des taux de vitamine D supérieurs à 39 ng/ml avaient 60% moins de chance de développer des scléroses en plaques que ceux qui avaient des doses moindres de vitamine D.
Etude Suisse : le taux de scléroses en plaque baisse quand on monte en altitude, là où il y a le plus d’UV.
La correction simultanée des carences en vitamine D et en magnésium aide à combattre efficacement la fibromyalgie et les migraines.
Une étude de la Mayo clinique aux USA a montré que parmi les gens qui avaient des douleurs chroniques non diagnostiquées, 80% d’entre eux avaient une carence sérieuse en vitamine D, avec un taux inférieur à 20 nm/ml.
C’est en grande partie grâce au travaux de John OTT que l’on a commencé à mieux comprendre les effets de la lumière.
John OTT, atteint d’une arthrite de la hanche et malgré des bains de soleil réguliers n’avait pas réussi à obtenir une amélioration sur sa pathologie. C’est seulement après avoir cassé ses lunettes et être obligé de sortir pendant 2 à 3 semaines en attendant sa nouvelle paire, qu’il remarqua que ses articulations devenaient plus souples et moins douloureuses. Après un certain temps, son arthrite avait régressé définitivement et il se sentait bien mieux.

VITAMINE D ET PROBLEMES CARDIO VASCULAIRES
La vitamine D aide l’insuline à faire entrer le glucose dans les cellules, et contribue donc à prévenir le diabète ainsi que les pathologies qui y sont associées comme le surpoids et l’hypertension.
La vitamine D maintient un bon niveau du bon cholestérol et limite l’augmentation des triglycérides et de la glycémie.
Pour une personne à peau claire, l’exposition au soleil pendant deux heures abaisse le cholestérol de cette peau d’au moins la moitié.
Sans une dose adéquate de rayons ultraviolets, le cholestérol ne peut donc pas être « consommé » et par conséquent son taux s’élève.
Pour ce qui est du système cardio-vasculaire, on a observé que si le taux de vitamine D est inférieur à 10 nm/ml, il y a 80% d’attaques cardiaques de plus que si ce taux est supérieur à 15 nm/ml.
La vitamine D diminue l’inflammation et la viscosité du sang et redonne de la souplesse aux vaisseaux. Elle aide à la réduction des plaques et évite les dépôts de calcium sur les parois. Elle renforce la musculature des artères et à travers tous ces mécanismes contribue donc à réduire le risque vasculaire.
On observe durant l’hiver où il y a moins de soleil, un plus grand nombre de crises cardiaques liées à un faible niveau en vitamine D et une aggravation de l’état psychologique.

VITAMINE D ET CATARACTE
Comme dans les maladies cardio vasculaires, la vitamine D protège de la cataracte.
De nombreux ophtalmologistes pensent qu’une exposition aux rayons UV est susceptible d’augmenter les risques de cataracte. 
En fait cette pathologie est causée par une alimentation trop riche en graisses saturées et en substances chimiques oxydantes.
Les personnes qui se nourrissent correctement ne risquent pas la cataracte. Bien au contraire, leurs problèmes oculaires peuvent s’améliorer notablement.

VITAMINE D ET EFFET ANTI DEPRESSEUR
Son effet anti-dépresseur est bien reconnu car nous savons qu’il y a des récepteurs de vitamine D dans la paroi des noyaux des neurones.
La vitamine D joue le rôle d’un neurotransmetteur dans le cerveau et le système nerveux.
Du point de vue neuropsychique elle améliore le sommeil, la concentration, la mémoire, les problèmes de fatigue. A plus long terme , elle intervient comme facteur protecteur de la maladie de Parkinson et d’Alzheimer.
Les rats mâles de laboratoire sont agressifs quand ils sont élevés en lumière artificielle, alors qu’ils sont calmes sous la lumière du jour.
John Ott publia un travail où il rapporte qu’en Floride, de nombreux enfants très hyperactifs présentant des troubles confirmés de l’apprentissage et de la lecture se sont totalement calmés et ont rapidement surmonté ces problèmes dans une ambiance éclairée par des lampes à large spectre.
L’amélioration est encore plus nette en se basant sur les travaux de Ertel, par la combinaison des lumières à large spectre et les murs de l’école peints en orange et jaune.
L’alcoolisme, comme les autres comportements toxicodépendants, est un problème social grave relié de façon insoupçonnable à un mauvais éclairage. 

VITAMINE D ET STERILITE
Les bains de soleil aident à régler la stérilité chez les couples ainsi que les problèmes de cycle chez la femme.
Akhenaton et Néfertiti exposaient leurs enfants à l’action du soleil.
La testostérone est la plus importante des hormones sexuelles masculines.
C’ est une hormone très importante pour l’homme mais également pour la femme même si, pour elle, les valeurs sont nettement inférieures.
La glande pinéale, sensible à la lumière, joue un rôle pour une bonne régulation de la production de cette testostérone.
Cette hormone a des effets positifs sur la puissance et le désir sexuels, sur la capacité de concentration et de mémorisation, sur l’augmentation de la masse et de la tonicité musculaire, sur la réduction des graisses ainsi que sur l’énergie et la vitalité.
Il y a 40 ans, la valeur moyenne de testostérone était de 12 millimoles. En 2011, la valeur moyenne est descendue autour de 5, soit une réduction d’environ 60 %.
La cause principale est la diminution dramatique de la vie à l’extérieur, donc à la lumière naturelle du soleil.

Causes des pertes en vitamine D

LES LAITAGES
La consommation excessive de laitages entraîne une carence en vitamine D.
En effet l’excès de calcium peut bloquer la transformation de la vitamine D dans sa forme active au niveau des reins. De même, les personnes qui n’absorbent ou ne fixent pas le magnésium sont souvent carencées en vitamine D.
La vitamine D assure la balance entre calcium et magnésium. Quand il y a une carence en magnésium, trop de calcium passe dans la cellule, ce qui aboutit à une hyperactivité, mais aussi à des spasmes des vaisseaux sanguins et de l’hypertension.
Une simple dose de soleil peut réduire immédiatement la tension et l’effet subsiste deux à trois jours.
Les produits laitiers contiennent une hormone de croissance naturelle,l’IGF 1, qui en excès, favorise le développement de certaines tumeurs.
L’IGK 1 est un antagoniste de la vitamine D, et vice-versa.
Dans son livre « Lait, mensonge et propagande » Thierry Souccar cite 70 études sur le lien entre IGF et cancer.

VITAMINE D ET P 450
Les cytochromes P 450 sont une importante famille d’enzymes dont la principale fonction est d’éliminer un grand nombre de substances chimiques au niveau des reins.
Ce système d’élimination utilise la vitamine D
Les médicaments comme les antihypertenseurs, les antibiotiques, les antifongiques, les corticoïdes, les antiépileptiques, mais aussi les pesticides et la pollution activent cette fonction (P 450).
Dans la région de Seveso où il y a eu un dégagement massif de dioxine dans l’atmosphère, on a recensé ensuite un décuplement des cas de mélanomes.

LES CREMES SOLAIRES
Les crèmes solaires composées de produits chimiques augmentent la quantité de substances étrangères qui pénètrent dans notre organisme.
Ces substances étrangères accentuent le risque de tumeurs car elles provoquent des mutations de l’ADN.

Ces crèmes contiennent :
- Le BENZOPHÉNONE qui est une des plus puissantes sources de radicaux libres que l’on connaisse 
- l’AVOBENZONE
- le DIOXYDE de TITANE
- l’OXYDE de ZING.

Les radicaux libres sont considérés comme une des causes de certaines maladies comme le cancer, l’arthrite, les maladies cardio-vasculaires, la cataracte et le processus de vieillissement en général.

D’après des recherches publiées sur « Journal of Public Health » en 1992, cela peut être une des causes déterminantes de la grande augmentation des tumeurs (poumon, utérus, côlon, prostate) que l’on observe dans le nord de l’Australie après que l’utilisation des crèmes solaires ait été fortement conseillée par les dermatologues, les fabricants et le gouvernement en partant du préjugé habituel sur les dangers du soleil et des ultraviolets.
C’est au Queensland qu’il y a aujourd’hui le plus grand nombre de cas de mélanomes au monde. En revanche, l’augmentation des cas de mélanomes a été notablement retardée dans d’autres zones d’Australie où l’emploi des filtres solaires a été encouragé plus tardivement.

LES BEBES ET LES PERSONNES AGEES
Aux USA 76% des femmes enceintes sont carencées en vitamine D. Donc 80% de leurs bébés seront déficients en vitamine D, avec un risque accru de diabète de type 1, d’arthrite et de sclérose en plaques dans l’avenir. 
On soupçonne même un rôle causal dans l’autisme et la schizophrénie qui pourraient se développer plus tard.

La personne âgée, pour une même durée d’exposition, synthétise 4 fois moins de vitamine D qu’à 25 ans.

Exposition au soleil et mélatonine.

LUMIERE ET MELATONINE
Pendant la nuit, l’organisme produit la mélatonine pour dormir . C’est la lumière du jour, le matin, qui au travers de l’œil donne le message à la glande pinéale (épiphyse) d’arrêter l’hormone du sommeil (la mélatonine). Cela permet d’être en forme pour toute la journée. L’impression de somnolence, d’hibernation et finalement de dépression disparait.
Cette exposition à la lumière doit être d’environ 2500 Lux pendant au moins 30 minutes. Si tel n’est pas le cas, l’organisme continue de produire la mélatonine durant toute la journée, créant ainsi une fatigue permanente.
Une lumière artificielle est presque toujours inférieure à 250 Lux.

La lumière solaire aide au sevrage de l’alcoolisme lié à la dépression. Il est connu que dans les pays pluvieux du Nord où la luminosité est faible, la prévalence de l’alcoolisme est plus forte.
Cette thérapie est aussi utilisée dans le sevrage des toxicomanes et dans la régulation des cycles hormonaux chez la femme et des troubles de l’humeur qui y sont parfois associés ainsi que les boulimies saisonnières.


SCLEROSE EN PLAQUES ET PARKINSON
Le Dr Reuven SANDYK a montré qu’une longue privation de lumière augmentait le risque de contracter la sclérose en plaques et la maladie de Parkinson à cause de l’altération des mécanismes normalement régulés par la mélatonine, hormone émanant de la glande pinéale.
Les malades atteints de sclérose en plaques ont des valeurs de mélatonine extrêmement basses. De plus, leur glande pinéale est souvent calcifiée.

Lien

Lien

Lien

La santé et la lumière

LUMIERE INTERIEURE
Il faut savoir que les vitres filtrent les UVB qui fabriquent la vitamine D, et non pas les UVA qui donnent le cancer de la peau.
Il est possible d’équiper une véranda ou ses fenêtres en double vitrage d’acrylique UV transparents (Plexiglas).
L’éclairage plein spectre, assez puissant, s’impose pour profiter des bienfaits d’une lumière qui simule autant que possible le soleil.



EXPOSITION SOLAIRE
En préalable à toute exposition au soleil, il convient, de ne pas prendre de douche qui aurait l’inconvénient d’altérer la couche protectrice de l’épiderme. C’est une protection naturelle que même les savons doux ont tendance à détruire en asséchant notre peau et en nous privant d’une défense immunitaire essentielles.
Il est préférable d’appliquer dès le matin de l’exposition une huile enrichie en antioxydants naturels pour préparer la peau.
Après le bain, il vaut mieux éviter de se précipiter sous la douche et conserver les sécrétions naturelles protectrices sécrétées par notre peau au soleil. Une douche sans savon le soir et sans crème avant de se coucher sera préférable, car ceux-ci bloquent, au niveau de la peau, la production de provitamine D.
Il est nécessaire de prévoir un plan d’action solaire, en commençant prudemment avant d’augmenter régulièrement vos expositions.
Ne pas oublier que même à l’ombre nous recevons des ultraviolets par réverbération.

DUREE D’EXPOSITION AU SOLEIL
La durée d’exposition solaire devrait être de 10 à 15 minutes quotidiennes (minimum bras et jambes)
Il faut s’exposer de préférence entre 10 heures et 14 heures, au moment où les rayons UV sont les plus forts.
Cela est à moduler, bien sûr, en fonction des différents types de peau.
Une bonne consigne de protection générale est de bronzer modérément et progressivement, sans jamais être brûlé par le soleil.

La chaleur provoquée par les infrarouges augmente la température corporelle et par voie de fait, l’hyperthermie.
Il est bien reconnu aujourd’hui que l’hyperthermie est un moyen efficace de renforcer les défenses immunitaires (exemples : sauna, hammam, cabines infra rouges…)

LES LUNETTES
Les lunettes de vue et de soleil ainsi que les lentilles de contact ne doivent être utilisées que quand cela s’averre nécessaire, comme pour la sécurité ou pour travailler.
Elles peuvent être acceptables dans des cas extrêmes de lumière violente non habituelle par exemple pendant les vacances de ski.
Le Pr Liberman recommande de passer au moins une heure par jour à l’extérieur, qu’il fasse mauvais ou qu’il y ait du soleil, sans mettre de lunettes de vue de soleil ou de lentilles de contact et sans utiliser de crèmes solaires.
Nous pouvons nous demander quel secret avaient nos ancêtres et même les animaux sauvages, qui ne connaissaient pas les lunettes de soleil et avaient néanmoins une bonne vue.


L’ALIMENTATION
Pensez à votre alimentation et à votre hydratation et éventuellement à votre suplémentation.
Le vieillissement de la peau ne peut être causé que par l’absence de substance antioxydante.
Les antioxydants comme les vitamines C, E, A, sélénium, oméga 3 et le jus de Noni, ont la propriété de neutraliser les radicaux libres impliqués dans la destruction des cellules saines de la peau.

L’huile de KRILL est un complément alimentaire extrait d’une crevette et ses vertus viennent de la richesse de sa composition :
 ☼ Acides gras oméga 3 (ALA,EPA, DHA), 6 et 9
 ☼ Complexe de bioflavonoïdes marins et d’astaxanthine, puissants anti oxydants
 ☼ Phospholipides
 ☼ Choline
 ☼ Vitamines E, A
 ☼ Zinc
Son action est bien documentée sur :
 → Les maladies cardio vasculaires (homocystéine), l’immunité, la mémoire, le stress, la vue, l’inflammation,
 → Son action anti cancéreuse et sur le système nerveux
 → Amélioration des problèmes dermatologiques : peau, cheveux, ongles…..

Bibliographie.

- Docteur Paul DUPONT.
« Vitamine D hormone solaire. Source d’éternelle jeunesse »

- Docteur Jacques VIGNE.
« Soleil, sagesse et vitamine D »

- Docteur Damien DOWNING.
« Soleil vital. Les bienfaits du soleil sur la santé »



- Fabio MARCHESI.
« Les bienfaits de la lumière sur votre santé »